Un itinéraire gastronomique autour de la Colombie

-
Les plats traditionnels comme la bandeja paisa, l’ajiaco santafereño et la lechona ont placé la gastronomie colombienne parmi les cuisines favorites des nationaux et des étrangers.

Parcours touristique en Colombie ne serait pas complet sans déguster les plats traditionnels de chacune des régions : Cundinamarca, Boyacá, Santanderes, La Costa Caribe, Antioquia, la Zone du Café, Cali, Pasto et les Llanos.

Foto: Mauricio Giraldo (Wikimedia Commons) Flickr

Route gastronomique : partant de Bogotá vers la Côte

Cet itinéraire d’arômes exquis et divers commence à Bogotá, avec le traditionnel ajiaco santafereño, une soupe au poulet avec une variété de tubercules et légumes propres du Plateau cundiboyacense. La ville nous offre aussi une mousse au chocolat accompagnée de fromage, pain ou tamal.

La route gastronomique nous conduit ensuite à Boyacá. Ce département présente des plats traditionnels comme la soupe de cuchuco de blé avec os de boeuf, le piquete, la poule paysanne et le fameux cocido boyacense qui comporte différentes variétés de viandes, tubercules et légumes. Les boissons pour accompagner ces plats sont la chicha, le guarapo, le masato ou l’agua de panela.
Ce délicieux parcours se dirige vers la zone orientale de la Colombie : les Santanderes. Cette région est connue pour ses plats traditionnels comme le chevreau, la viande oreada, la fourmi culona et les arepas santandereanas.
Ce chemin nous invite maintenant à la Côte Caraïbe, région qui offre à ses invités des plats de fruits de mer, poissons, viande de bœuf, poulet et porc, manioc, plantain, ñame et légumes.
Parmi les plus représentatifs nous trouvons l’arepa de huevo, le sancocho de poisson, le riz à la noix de coco, la crapette frite, la butifarra, le bollo limpio, le fromage de la côte et le petit-lait côtier.

La Bandeja paisa, le café, le tamal et autres.

Suivant la route gastronomique, la bandeja paisa à Antioquia est obligatoire. Le riz blanc, l’œuf au plat, le chorizo, le chicharrón (peau de porc cuite), la viande de porc hachée, l’avocat, l’arepa et les haricots rouges qui composent ce plat de la cuisine locale sont très appréciés par les colombiens partout dans le monde.
A quelques kilomètres d’Antioquia se trouve la Zone du Café, où évidement il faut prendre un délicieux café, la mazamorra de maïs et panela et goûter le traditionnel aguardiente.
Au Tolima Grande (départements du Huila et du Tolima) nous avons la lechona (porc farci de légumes, riz et viandes) et le traditionnel tamal du Tolima.

Au Sud de la Colombie.

La cuisine du Valle del Cauca offre à ce parcours gastronomique le pandebono, les aborrajados, une préparation à base de banane plantain, les marranitas, une boisson fraîche appelée champús et le dessert avec le manjar blanco, le cholao, la confiture de lait ou les caspiroletas.
A Nariño, il y a le traditionnel cuy ou cochon d’inde, un rongeur qui se prépare cuit et qui est servi avec pambasas, petits bâtons de fromage, tarte au fromage et, pour combattre le froid, une infusion de cannelle (canelazo).
Au Llanos, la cuisine locale présente des variétés de viandes, avec une spécialité, la « mamona ». Il y a aussi les arepas de maïs cuit dans des fours en argile et le majule (boisson fermentée d’eau et de plantain).