Les Colombiens qui font de ce monde, un monde meilleur

un monde meilleur
-
La Colombie est un pays de personnes bienveillantes qui, à travers leurs actions, ont changé la vie de beaucoup.

Des milliers de personnes ont pu bénéficier de la solidarité des colombiens qui se traduit par des actions réelles. Ces douze Colombiens qui font un monde meilleur, provenant de différents endroits du monde et dans différents domaines, ont contribué activement à faire de ce monde un monde meilleur, petit à petit.

Shakira, en plus de faire partie des artistes-compositeurs les plus importants au monde, a créé des bourses scolaires et distribué des rations alimentaires aux enfants de Colombie et du monde entier à travers la Fondation Pies Descalzos.

Albeiro Rodas est un missionnaire qui est arrivé dans la ville de Sihanoukville (au Cambodge) en 2007. Là, il a fondé la première école de journalisme et de communication pour les jeunes défavorisés. En Colombie, il se réunie avec les jeunes victimes du conflit colombien pour partager ses expériences. Après plus de trente ans aux États-Unis, Jorge Muñoz a distribué plus de 180 000 repas aux pauvres et aux nécessiteux au cours des huit dernières années, grâce à la création de la Fondation An Angel in Queens.

Juan Pablo Montoya combine parfaitement le succès de sa carrière en tant que pilote de Formule 1 et son engagement envers les enfants colombiens à travers la Fondation Fórmula Sonrisas qui cherche à augmenter la qualité de vie des enfants à travers le sport.

De son côté, Sofia Vergara collabore activement aux fondations caritatives Sans Frontières et Believe.

Jaime Alvarez, quant à lui, est un prêtre qui s’est rendu en Équateur pour aider les communautés à travers la création du CEBYCAM (Centre pour l’éradication du Goitre et de la Formation pour les Personnes Handicapées) et du CES (Culture et économie solidaire). En 1999, il a gagné le surnom de « père Vulcano » pour son travail social lors de la situation de crise provoquée par le volcan Tungurahua.

Alvaro Ramirez Ospina, un autre colombien engagé, a fondé la Corporation HiperBarrio Colombie. Il s’agit d’une entité qui favorise la diffusion d’internet dans les communautés de quartier et forme les populations sensibles au journalisme, à la photographie, à l’écriture et à la vidéo.

Depuis la Fondation Mujeres y Familias Contra el Cancer, Armando Sardi, médecin, cancérologue, contribue à la formation des médecins dans la ville de Cali.

Au Paraguay, une colombienne dirige, coordonne et met en place un système éducatif non formel pour les détenus de la prison nationale de Tacumbu. Elle s’appelle Marisol Sarta Valencia, elle est professeur et mène à bien ce projet depuis la Fondation Torypa.

Silvia Tcherassi, consciente de son statut privilégié en tant que créatrice de mode connue mondialement, contribue à plusieurs causes en faveur de la Colombie. En outre, elle est porte-parole de la campagne contre les mines antipersonnel de l’UNICEF.

De son côté, le musicien Gregorio Uribe envisage de faire don des ventes de son dernier disque « Pluma y vino » à la Fondation Alma qui promeut l’éducation artistique des enfants défavorisés en l’Amérique latine.

La Colombie est un pays de compromis sociaux et terre des personnes qui, de loin, œuvrent en faveur du bien collectif. Les activités et actions humanitaires menés à bien par ces personnes démontrent que, lorsque l’on parle d’humanitaire, la réponse est la Colombie.